E comme Europe

Publié le par DLJ Lorraine

« …Je ne crois pas que l’Europe puisse avoir aucune réalité vivante si elle ne comporte pas la France avec ses Français, l’Allemagne avec ses Allemands, l’Italie avec ses Italiens…

Dante, Goethe, Chateaubriand, appartiennent à toute l’Europe dans la mesure même où ils étaient respectivement et éminemment italien, allemand et français. Ils n’auraient pas beaucoup servi s’ils avaient été des apatrides et s’ils avaient pensé, écrit en quelque espéranto ou volapük intégrés…

J’ai déjà dit et je le répète qu’à l’heure qu’il est il ne peut y avoir d’autre Europe que celle des Etats, en dehors naturellement des mythes, des fictions, des parades. Ce qui se passe pour la Communauté économique le prouve tous les jours, car ce sont les Etats, et les Etats seulement, qui ont créé cette communauté économique, qui l’ont pourvue de crédits, qui l’ont dotée de fonctionnaires. »

 

C. de Gaulle

 

Conférence de presse du 15 mai 1962

 

 

Déjà en 1962, le premier Président de la Vème République ne voyait l’avenir de l’Europe que dans une Europe des Nations refusant ainsi le mythe du « Super Etat ». Ce qui apparaissait à l’époque comme une vision de bon sens ne l’est actuellement plus au sein de la plupart des instances dirigeantes européennes…

 

Néanmoins, Debout la République organise le 29 mai 2006 à l’Assemblée Nationale avec la participation de nombreux élus européens un forum pour proposer un projet « Pour une autre Europe ».

L’EUD (EU- Démocrates), parti européen crée en 2005 suite aux votes référendaires hollandais et français, s’est donné pour mission de construire l’Europe des Nations, basée sur la coopération et le libre consentement entre le pays.

Gageons que nous allons réussir à faire entendre notre voix...

 

 

Publié dans dljlorraine

Commenter cet article