Une histoire de congrès: De la consternation et la division (PS) à l'espoir et au rassemblement (DLR)

Publié le par DLJ Lorraine

Mes chers amis,

Le Parti socialiste nous donne depuis vendredi à Reims, le triste spectacle de la division et des querelles de personnes.

Depuis toujours organisé autour de synthèses plus ou moins sincères, rassembleuses, et clarifiant le programme de ce grand mouvement, la gauche de gouvernement n'est plus aujourd'hui que l'ombre d'elle-même.

De gauche comme de droite, nous ne pouvons pas nous satisfaire d'un pareil effondrement du parti devant incarner l'opposition dans notre pays.

Mais les faits et l'histoire économiques de ces dernières décennies ne donnent raison ni à la droite, ni à la gauche!

Le socialisme utopiste et le communisme d'inspiration soviétique se sont effondrés d'eux-mêmes, pris dans leurs propores contradictions de l'égalitarisme, du nivellement par le bas, et de la corruption.

Le capitalisme financier ultralibéral, d'inspiration néoclassique a montré au grand public mais également aux plus convaincus ces plus belles limites: celles du bon sens et de la raison.

Le communisme est mort en 1991.

A la fin de la guerre froide, c'est un monde multipolaire et non uniquement occidentalisé qui est apparu.

L'entêtement de bon nombre de pays occidentaux de se placer sous le joug américain, a donné raison sur le plan politique, à Huntington, en faisant naître un choc des civilisations, et sur le plan économique, aux réalistes de l'économie. Monde multipolaire et économie la plus réaliste possible, associant effectivement le capital et le travail. En 2008, De Gaulle a plus que jamais raison.

Un mouvement né il y a près de dix ans se réunit ce dimanche  23 novembre 2008 à la Mutualité Française à Paris. A l'origine courant des partis majoritaire de droite, puis mouvement associé de l'UMP, il est depuis le 14 janvier 2007, et la démission de son fondateur de la maison bleue, un parti gaulliste, républicain et social indépendant.

Les vicissitudes de la vie politique française, culturellement empreinte d'un bipartisme (qui, comme dit plus haut, n'a aujourd'hui plus aucune totale raison d'être) ont jusqu'alors empêché ce mouvement d'exister réélement aux yeux, à l'oreille et au coeur de tous nos concitoyens. Nous avons ni plus ni moins le pouvoir d'en décider autrement ce dimanche.

A tous les hommes et femmes de France, de gauche, de droite ou même du centre, SOUCIEUX d'aider leur prochain, de soutenir l'indépendance et le rayonnement culturel de leur Nation, d'entendre à nouveau parler d'honnêteté au plus haut sommet de l'Etat, venez assister à ce grand rendez vous!


Avec Nicolas Dupont Aignan, le fondateur et président de ce mouvement, Debout la République présentera un projet radical pour une autre Union Européenne. Une Europe plus respectueuse des peuples, des souverainetés nationales, et de la Démocratie.

Nous sommes indépendants modérés et responsables, respectueux des autres courants de la vie politique franaçaise qui partagent le même constat sur l'Europe (comme le MPF ou le MRC), ou sur les drames du bipartisme (comme le MoDem). Nous appelons au rassemblement et invitons ce dimanche, tous les républicains d'inspiration gaulliste ou plus sociale.


Seul le rassemblement de tous les hommes et toutes les femmes, venus de tous horizons, au service d'une "certaine idée de la France" donnera à notre Nation, à l'Europe et au Monde, une définition moderne et réaliste de l'humanisme et la République.

Alors, ensemble, et dans l'espoir de vous retrouver ce dimanche 23 novembre 2008

DEBOUT LA REPUBLIQUE!

Publié dans Actualité politique

Commenter cet article