L’arche des Zozos

Publié le par DLJ Lorraine

 

Ou quand une bande d’illuminés révèlent malgré eux la politique africaine du Président Sarkozy

 

 

            Ce à quoi nous venons d’assister ces derniers jours est vraiment hallucinant, et l’évolution des événements de laisse rien à présager de bon. Posons les faits et le contexte de ce nid de frelons dans lequel cette ONG a mis ses pieds (nickelés). La frontière Tchad-Soudan est une des zones les plus sensibles d’Afrique :

 

            Du coté soudanais, on y trouve les massacres du Darfour. C’est un conflit ethnique entre des populations « arabes » du Nord qui tiennent le pouvoir, et des populations noires au Sud (ce n’est pas un conflit religieux car le pays est entièrement musulman). Après la découverte du pétrole dans le Sud, les populations noires ont demandé au pouvoir central de Khartoum leur part du gâteau de la manne pétrolière.  En réponse le gouvernement a non seulement violement réprimé les opposants, mais en plus ferme les yeux (ou finance ?) sur des massacres organisés par des cavaliers en armes. Ce sont ces Janjawids (cavaliers démons), qui terrorisent les populations, brûlent les villages, qui en vérité opèrent une véritable campagne de purification ethnique.

            On y trouve également des chinois qui trouvent là une source d’alimentation en pétrole non contrôlé par les occidentaux dans le cadre de la nouvelle « chinafrique ». Ces derniers en échange de l’or noir, fournissent à Khartoum du matériel militaire, permettant de défendre les puits et les derricks pour que les affaires continuent.

 

            En face, il y a le Tchad, sans armée digne de ce nom, et en désaccord sur le tracé des frontières avec le Soudan, il soutient les rebelles du Darfour et a armé les tribus frontalières pour qu’elles constituent des milices plus ou moins fidèles au régime tchadien. D’ailleurs le Président Deby n’est qu’une marionnette issu d’un accord entre le France et la Lybie, d’autant plus qu’il n’a gardé sont fauteuil que grâce à l’intervention des troupes françaises qui l’ont récemment protégé d’une rébellion. Obligé de la France, le Président cherche donc à s’émanciper et tous les moyens sont bons à l’approche du déploiement d’une force de sécurité européenne (EUFOR) composée majoritairement de français.

 

            Les zorros-zozos de l’Arche de Zoé, fournissent donc le prétexte idéal, et donne à Nicolas Sarkozy l’occasion idéale de définir sa politique africaine bien sûr en rupture avec la précédente. Les faits sont suffisamment traités dans les médias pour ne pas y revenir. Si les journalistes et l’équipage méritaient d’être libérer sur le champ, les membres de l’association en revanche doivent répondre de leurs actes.

 

            Super-Sarko entre donc en action et va chercher lui-même un premier groupe de prisonniers. Nous pouvons nous interroger ; Que font l’ambassadeur, et le ministre des affaires étrangères ? A quoi servent-ils ? C’est surement cela présidentialisation du régime ! Ce qui est tout aussi étrange c’est le voyage du Président Sarkozy : il était acquis depuis la veille que les journalistes et les hôtesses sortiraient de prison très rapidement, puisque le Président Deby l’avait lui-même souhaité. Pourquoi donc ce voyage, ne pouvait il pas envoyer Kouchner et les attendre à Villacoublay ? Cela s’explique par la personnalité de notre Président en quête surement de popularité et d’images médiatiques !

Nous ne pouvons que nous féliciter de voir nos compatriotes sains et saufs de retour au pays…

 

            Là où le bât blesse c’est aujourd’hui, lorsque devant les pêcheurs Sarkozy nous annonce qu’il ira lui même chercher les 6 français encore incarcéré. Cela ne vous fait-il pas penser à une prise d’otage ? Comme à la maternelle de Neuilly ? Mais la donne est différente, et le dilemme est vraiment grand :

 

-          Soit nous laissons les français dans les prisons tchadiennes, dans des conditions déplorables certes, et aussi avec le risque de violences puisque ce cher Idris Deby les a accusés de fournir les pédophiles et les vendeurs d’organes !

-          Soit nous allons les chercher, et cela au mépris de la souveraineté tchadienne, renforçant encore plus le sentiment antifrançais que toujours ce cher Deby aime tant encourager pour masquer les problèmes économiques de son pays.

 

            Alors que faire ? L’attitude du Président Sarkozy n’est vraiment pas la bonne car elle fait preuve d’une grande arrogance envers l’Etat tchadien qui sera perçus à coup sûr comme du néocolonialisme. Annoncer de but en blanc, que les français seront ramenés en France, c’est tout simplement dénigrer la justice tchadienne ! C’est le retour en force de la françafrique ! Sur RTL le ministre de l’intérieur tchadien nous donne même des leçons de démocratie, en affirmant qu’il ne savait pas comment cela se passait en France mais qu’au Tchad la justice était indépendante des prises de position du Président de la République.

            Pourquoi tout ce bruit, ce tapage, pourquoi ne pas laisser la diplomatie agir et faire son travail ? Car à force de souffler sur les braises et de raviver les tensions on finit toujours par se brûler. Cela va radicaliser les positions tchadiennes ce dont rêve Deby, au risque de perdre toute chance de ramener nos guignols à la maison. La diplomatie cela demande de la patience, une qualité dont semble bien avoir besoin notre Président…

Publié dans Actualité politique

Commenter cet article

Juris 09/11/2007 18:59

C'est un peu hors sujet mais je me demande...
Ca se passe comment à la fac de droit? Michael en a t il appelé à la révolution et a mai 68? Y-a-t-il des AG, a t on revu les "nez-verts"? Uni et Unef se tappent ils encore sur la geule pour se faire mousser? Bref comme au bon vieux temps?
Tant de question qui demandent des réponse, alors what's up?

PE 08/11/2007 18:39

C'est un tournant dans la diplomatie française.
Bismarck écrivait : "La diplomatie sans les armes, c'est la musique sans instruments."
Pour le détourner, le style Sarkozy s'illustre ainsi: "La diplomatie sans les larmes, c'est la musique sans portée."

jérÎme T 08/11/2007 16:03

Ca y est, j'ai enfin réussi à nous mettre dans le classement Technorati! On va y gagner dans le réferencement des moteurs de recherche et pouvoir suivre l'évolution de notre teneur politique du blog (en cliquant sur le petit chiffre en haut à gauche)!!

Juris 06/11/2007 21:22

Emballé c'est pesé: merci Jérôme; par contre je ne suis pas fier des "phautes" dsl...
Pour plus d'info, il y a un reportage d'envoyé spécial, vous le retrouverez surement sur les sites de vidéos en lignes.

Eric 06/11/2007 19:03

Que dirait-on dans la situation inverse? Si des ressortissants tchadiens étaient en passe d'être jugés en France et que le président tchadien venait nous dire à la télé : "je vais aller les chercher" !?
Personnellement, je dirais que ce type est un inconscient!