Le pacte pour la France

Publié le par DLJ Lorraine

Réuni en Assemblée Générale le 30 mars à la Maison de la Chimie à Paris, "Debout la République" a voté à l'unanimité le texte suivant, véritable profession de foi pour guider les adhérents et sympathisants DLR  dans leur choix du 22 avril 2007.

 

Paris, le 30 mars 2007
 
Aujourd’hui les mouvements Debout la République, Vive la République, Cercle Jeune France, Initiative Gaulliste, Union Gaulliste et Union du Peuple Français, après s’être mobilisés ensemble autour de la candidature de Nicolas DUPONT-AIGNAN, décident de poursuivre le combat pour une « certaine idée de la France » en unissant leurs forces.
 

Sensibles à l’écho favorable qu’ont suscité les idées et la personnalité de leur candidat, ils créent maintenant une force politique nouvelle, gaulliste et républicaine, pleinement à même de jouer tout son rôle dans la vie politique française.

Ils appellent toutes celles et tous ceux qui s’apprêtaient à voter pour Nicolas DUPONT-AIGNAN à les rejoindre. Pour le premier tour de l’élection présidentielle, ils les invitent à se déterminer en leur âme et conscience, à l’aide du présent « Pacte pour la France » qui dessine leur ambition commune pour le pays.

Une France démocratique

La crise française est avant tout une crise démocratique, car nos concitoyens constatent que leurs choix sont bafoués une fois les élections passées. Le sursaut national suppose la confiance du peuple.

Les Français doivent à nouveau déterminer les grands choix de la Nation. Leurs aspirations doivent être entendues et leur vote, respecté.

Nous voulons :

  1. -La consultation par référendum pour la ratification de tout traité européen.
  2. -L’introduction du référendum d’initiative populaire.
  3. -L’instauration d’une dose de proportionnelle, afin que l’Assemblée Nationale représente vraiment tous les courants de la vie politique française.

Une France libre

Sur une planète en pleine mutation, où de nouvelles menaces surgissent, la France doit pouvoir continuer à porter le message d’un monde multipolaire, de nouveaux rapports Nord/Sud, d’un progrès matériel et moral pour tous, dans le souci d’un développement réellement durable.

Nous voulons :

  1. -Le maintien du siège permanent et du droit de veto de la France au Conseil de Sécurité des Nations Unies, ainsi que la mise en œuvre d’une Défense indépendante de l’OTAN.
  2. -Une nouvelle Europe, des nations et des projets « à la carte », qui corrige les dérives fédéralistes de l’actuelle UE et permette de surmonter les défis de la mondialisation.
  3. -La réforme de l’Organisation Mondiale du Commerce pour autoriser la création de zones régionales de libre échange (comme l’Europe), protégées à leurs frontières par des écluses douanières sociales et environnementales.

Une France unie

Les Français se sont rassemblés autour du projet de société, national et progressiste qu’a porté l’Etat tout au long de notre histoire multiséculaire. Un Etat fort, stratège et exigeant, capable d’assurer l’état de droit, l’école qui élève, l’accès à la santé, l’efficacité du service public sur l’ensemble de son territoire, la maîtrise de l’immigration et l’assimilation.

C’est à un Etat modernisé qu’il appartient aujourd’hui de restaurer les conditions du rassemblement des Français.

Nous voulons :

  1. -Le maintien ou la reconstruction des services publics nationaux (énergie, transports, santé publique, épargne populaire - livret A - …).
  2. -Le strict respect de la loi de 1905 sur la laïcité.
  3. -Une justice rapide dont 100 % des décisions seront appliquées dans le mois.

Une France forte

Dans une économie mondialisée, la concurrence s’exacerbe au point de devenir une véritable guerre économique totale. Faute de se doter des armes dont usent les autres pays du monde, la France et l’Europe se résignent aux délocalisations, au chômage de masse et à une misère toujours plus grande.

Pour exister dans le monde de demain et assurer à leurs habitants des emplois et de bonnes conditions de vie, elles doivent enfin défendre leurs intérêts.

Nous voulons :

  1. -En finir avec l’euro cher pour en faire une monnaie au service de la croissance et de l’emploi, ou alors revenir au franc par référendum.
  2. -Permettre à nos entreprises de se battre sur un pied d’égalité avec leurs concurrents étrangers par l’instauration sur les produits importés d’une contribution sociale et environnementale (TVA sociale).
  3. -Doubler en 5 ans le budget de la Recherche et de l’enseignement supérieur pour relever les défis scientifiques, techniques et industriels de demain.

Une France juste

Nos concitoyens sont très lucides sur la situation de notre pays. Ils savent qu’il ne peut y avoir redressement sans effort. Mais ils veulent que ces efforts soient équitablement répartis et que chacun puisse en retirer le fruit.

Nous voulons :

  1. -La création de la sécurité professionnelle, pour offrir à chacun une seconde chance en lui permettant d’adapter ses compétences aux nouveaux métiers.
  2. -La généralisation de la participation pour permettre d’associer les salariés aux décisions et performances de l’entreprise, tout en empêchant les OPA hostiles.
  3. -La mise en œuvre d’un nouveau modèle de société fondé sur le développement durable, qui concilie qualité de l’alimentation, énergies nouvelles, régulation écologique de l’économie et de la vie quotidienne, préservation de la biodiversité, au moyen de mesures fiscales et douanières adaptées.

C’est en devenant démocratique, libre, unie, forte et juste, que la France redonnera vie à sa devise « Liberté – Egalité – Fraternité » et retrouvera la confiance de ses concitoyens.

Publié dans dljlorraine

Commenter cet article

juris 10/04/2007 18:58

C'est qui tous ces racoleurs? La position de DLR est la suivante, pas de consigne de vote pour quiconque au premier tour..
Et vas y que je fais de la pub pr Bayrou, de la pub pour Royal, et a quand Sarkozy???

gilles 09/04/2007 08:24


Contrôle d'identité de nationalité = un fils d’immigré dénoncé par son camarade de jeu de mots .
On apprend qu’un contrôle d’identité génétique a été conduit ce week-end
(pourtant journée de paix et de Fraternité) .
Un fils d’immigré de papa Hongrois et d’une maman d’origine juive séfarade a été dénoncé hier à la vindicte publique par son petit camarade de jeu de mots .
Pourtant, cela fait plusieurs années que les deux camarades jouaient ensemble à stigmatiser les autres enfants .
Ensemble ils détestaient la femme de service Madame Fonctionnaire, le conseiller d’éducation Monsieur Juge et se moquait du pion Monsieur journaliste .
Chef de bande aujourd’hui, ils ont pris le pouvoir par la ruse et grâce à de bénéfices douteux dans l’acquisition et la construction de cabane au fond du bois .
Il y a quelques mois, l’un des deux voulait casser la gueule à un autre fils d’immigré parce que celui-ci Ministre était fier de ses origines et fier d’appartenir à la l’école de la république en tant qu’homme tout simplement .
En 2002 ils avaient fait un tour ensemble et comptaient faire la même chose en 2007.
Mais voilà un MONSIEUR humaniste Monsieur Bayrou s’oppose à ces jeux détestables et à décidé de les séparer .
Il veut que tous les enfants de l’école de la république participe à la reconstruction de la société pour que l’égalité, la fraternité et la liberté soit les bons et beaux mots des enfants de demain ;
Cordialement
Gil
 
 
 

 

 

Gilles 08/04/2007 22:43

Debout socialistes tous ensemble
TSS
http://deboutsocialiste.blogs.nouvelobs.com/archive/2007/03/22/debout-socialiste.html
Gil