Discours de Laurent Seurot, président de Debout les Jeunes

Publié le par DLJ Lorraine

Chers Amies, Chers Compagnons,

 

Cela fait maintenant plus de quatre ans qu’a commencé mon engagement à Debout la République, à Debout les Jeunes, aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan. Durant ces quatre années au service de notre mouvement et de nos valeurs, nous avons ensemble connu de grandes joies, mais aussi quelques déceptions.

Si l’on regarde bien, ces grandes joies, ce sont toujours les peuples qui nous les ont données. Je pense évidemment au référendum victorieux du 29 mai 2005. Comment ne pas penser également à ces 860 000 courageux électeurs irlandais qui ont osé dire « non » au traité de Lisbonne le 12 juin dernier.

À l’inverse, nos déceptions, ce sont toujours nos dirigeants qui nous les ont infligées : les parrainages en 2007, la trahison de nos parlementaires à Versailles au début de cette année.

Ceux qui peuvent se prévaloir d’avoir toujours été du côté du peuple et jamais du côté de ceux qui l’ont trahi sont rares et sont assurément les plus courageux. Notre leader en fait partie. Nous pouvons en être fiers !

 

Cependant, vous en conviendrez, le courage en politique ne suffit pas. Ce qu’il faut ce sont des idées et des valeurs.

La première de ces valeurs, c’est le souci constant de l’intérêt général. Et lorsqu’on accueille parmi nous aujourd’hui Pierre Lefranc et Pierre Maillard, deux hommes qui ont passé leur vie au service de cet intérêt général, nous ne pouvons qu’être admiratifs et enthousiastes. Mais, on constate que nos dirigeants, ceux d’aujourd’hui encore plus que ceux d’hier, ont abandonné la poursuite de l’intérêt général pour servir quelques intérêts bien choisis.

En plus du souci de l’intérêt général, il faut avoir un projet, une idée, cette « certaine idée de la France », de son histoire, mais surtout de son destin.

Or, on observe que ceux qui nous gouvernent, qu’ils soient basés à Paris ou à Bruxelles, sont des hommes du passé, baignés d’idéologie, d’arrogance et de mépris. Ils persistent, contre la volonté des peuples, à vouloir faire de l’Europe un super-Etat fédéral. Ils persistent, contre le bon sens et les évènements à vouloir faire du monde une grande jungle libre-échangiste.

Pire, ils voudraient nous faire passer nous pour des hommes du passé, pour les ennemis de l’Europe, sans voir que cela fait cinquante ans qu’ils se vautrent dans leurs certitudes et leurs contradictions, sans réaliser qu’à cause d’eux précisément, l’Europe a perdu cinquante ans !

Pour toutes ces raisons, je suis convaincu que nous incarnons l’avenir de la France et l’avenir de l’Europe !

En résume, nous avons un parti, des idées, et un leader. Alors à nous maintenant de faire en sorte que nos rêves inspirent l’espoir, que nos valeurs suscitent l’enthousiasme et que notre courage contribue à forger le destin de la France !

 

Laurent Seurot

Président de Debout les Jeunes

Publié dans Vie du groupe

Commenter cet article