«Jamais, dans l'Histoire, un si grand nombre d'hommes n'ont dû autant à un si petit nombre» Sir Winston Churchill

Publié le par DLJ Lorraine

Le lendemain du référendum du 29 mai 2005, par lequel les Français avaient rejeté le traité constitutionnel, Lech Walesa avait eu ces mots : «  Un jour, les peuples d’Europe remercieront les Français ». En ce jour où le peuple irlandais a rejeté massivement le traité de Lisbonne, c’est à eux, et au nom de tous les peuples européens, qu’il convient d’adresser ces remerciements.

Merci donc aux Irlandais d’avoir osé dire non, malgré les pressions insoutenables dont ils ont fait l’objet, malgré le chantage qu’ils ont dû supporter.

Alors, l’on entend déjà les caciques européens nous dire qu’1% des Européens ne peuvent décider pour les 99 autres. Oui, mais quel pourcent ce 1 pourcent ! Les 99 autres n’ont pas eu leur mot à dire. Et le seul peuple dont la constitution exigeait une consultation populaire ou plutôt le seul peuple autorisé à s’exprimer a décidé que l'Europe devait prendre un autre chemin que celui qu’on lui imposait d’emprunter.

Mais déjà, à Bruxelles et dans les capitales européennes, on s’interroge sur la manière par laquelle on va pouvoir contourner ce vote, comment on va faire pour appliquer les dispositions du traité de Lisbonne sans qu’il soit en vigueur.

Ce vote n’est que le premier pas. Il nous faut construire maintenant l’Europe de demain. Ce sera tout l’enjeu des prochaines élections européennes.

Laurent Seurot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Juris 13/06/2008 19:48

Champomy !!!!!et Guinness bien sûr...